Accueil :: RAUDIN 2 ::
Numérique et lien social

Numérique et lien social

Présentation du projet HESTI@


La rénovation du quartier de la Cité des Pins à Mérignac (Gironde) fut l’occasion de questionner les usages potentiels du numérique comme vecteur de lien social. Ce quartier, situé en zone urbaine, était, lors du début de notre travail (2012), en voie de rénovation/réhabilitation et accueille désormais 900 foyers (2014).


La collaboration avec le Conseil Général de la Gironde avait pour but d’analyser les processus contribuant à la construction et à la consolidation du lien social en zone urbaine dans un contexte de mixité sociale via des dispositifs numériques. Les actions à mettre en œuvre consistent en :

  • La spécification et la catégorisation des pratiques numériques des habitants et des acteurs du territoire (ex : animateurs du Centre Social, gestionnaires d’immeubles…)
  • La réalisation d’un benchmark sur le thème « pratiques numériques et lien social »
  • L’identification à partir d’une enquête (en porte-à-porte) d’un panel d’usagers potentiels
  • La spécification des fonctionnalités des dispositifs à mettre en place en tenant compte de l’acceptabilité potentielle par les habitants les acteurs du territoire, en s’appuyant sur une approche participative (co-design)
  • L’identification de l’existence de tels dispositifs (à la fois dans leur dimension socio-technique et dans l’accompagnement des usagers) en vue a) d’un choix, b) de l’adaptation éventuelle d’un existant et c) d’une création.
  • La mise en œuvre du dit dispositif
  • Un bilan de l’action par un retour d’expérience.


Synthèse de l’étude


Ce projet expérimental fut riche d’enseignements, à la fois sur le territoire et les individus rencontrés, sur la recherche concernant les liens entre numérique et dimension sociale, mais également sur la possibilité de réinvestir les analyses sur des projets similaires.


Nous avons pu constater que le lien social est désiré pour la majorité des habitants rencontrés, mais que les conditions ne sont pas toujours réunies pour le permettre : certains n’osent pas créer le lien avec leurs voisins, d’autres choisissent de l’établir avec des personnes extérieures à leur quartier. La proximité physique ne garantit pas, alors, la rencontre. Une médiation pour la permettre semble nécessaire. Dans notre approche, l’instrument de la médiation est un dispositif socio-technique, conceptualisé, in fine, par un site Internet : « l’@lchimie des Pins ».


Pour mettre en oeuvre un tel outil, nous avons opté pour une démarche de co-design, dans laquelle se retrouvait l’ensemble des acteurs du projet : habitants mais aussi animateurs du Centre Social, porteurs de projet du Conseil Général de la Gironde, etc. Les chercheurs et ingénieurs d’Aquil@bs-RAUDIN avaient pour rôle d’établir une médiation à la fois entre les acteurs, pour faire émerger un consensus sur leurs attentes, et entre les habitants et la conception d’un outil numérique au service du lien social.


Aquil@bs-RAUDIN accompagnant initialement cette conception, il convenait ensuite, progressivement et avec pédagogie, de conduire les acteurs principaux (habitants et animateurs du Centre Social local) vers leur autonomie dans ce projet. C’est ainsi que sont nés les « ambassadeurs du projet HESTI@ » qui ont eu pour rôle de rassembler d’autres habitants en faisant connaître le projet et d’élargir le nombre d’acteurs impliqués.


A partir de l’enquête, nous avons pu voir que l’usage d’un outil comme « l’@lchimie des Pins » poserait a priori peu de difficultés : tant au niveau de l’équipement que des pratiques, les habitants de la résidence semblent coutumiers des outils numériques pour des utilisations comme écrire sur un forum, etc. De plus, les recommandations quant au site Internet ont été orientées en fonction des attentes des habitants, y compris en termes d’ergonomie. Les ambassadeurs du projet, et petit à petit d’autres habitants, ont tenu, là aussi, un rôle important dans l’accompagnement à l’utilisation du site Internet.


L’entraide, les échanges de services, l’organisation d’événements communautaires, sont apparus comme les pivots du lien social lors des ateliers. Par un but commun et matériel, la rencontre peut avoir lieu. Cette première rencontre, virtuelle, devrait par la suite s’inscrire dans une continuité similaire ou physique, se consolider et se diversifier dans les rapports (par exemple : initialement pour échanger du matériel, amicaux par la suite). Ce but final fut partagé par l’ensemble des acteurs lors des ateliers de co-design.

Union Européenne - En Aquitaine Préfecture d'Aquitaine Conseil Régional d'Aquitaine MICA Université Bordeaux 3

Le projet RAUDIN est cofinancé par l'Union européenne. L'Europe s'engage en Aquitaine avec le Fonds européen de développement régional.