Productions
Accueil :: Productions :: Territoire Numérique et Formation :: Travaux de recherche ::
Thèse : Dimension socio-affective et abandon en formation ouverte et à distance, Clément Dussarps, novembre 2014

Thèse : Dimension socio-affective et abandon en formation ouverte et à distance, Clément Dussarps, novembre 2014

Female designer working in her office.L’abandon en formation ouverte et à distance (FOAD) constitue un enjeu important tant pour les apprenants que pour les organismes de formation, que ce soit pour des raisons économiques, sociales, ou encore d’image (de soi ou publique). Les besoins des apprenants en termes d’accompagnement sont tant techniques, cognitifs et métacognitifs, qu’affectifs. C’est cette dernière qui nous intéressera particulièrement dans cette thèse pour comprendre l’abandon. L’apprenant étant inscrit dans un environnement social (à la fois dans le dispositif de formation et hors dispositif), il sera question de dimension socio-affective. Nous mobilisons, pour mieux définir cette dimension et comprendre les enjeux de la communication médiatisée et de la distance en formation (en tant qu’objet social et technique), des auteurs issus de différentes disciplines des sciences humaines : des chercheurs en sciences de l’information et de la communication, des psychologues et des chercheurs en sciences de l’éducation.


Nous proposons de caractériser la dimension socio-affective, pensée comme un système, par un modèle intégratif des émotions et sentiments proposés par l’ensemble de ces chercheurs : l’auto-efficacité, la confiance en l’Autre, l’appartenance sociale, la valorisation et la reconnaissance, l’isolement et la solitude, l’anxiété, l’autonomie et la dépendance, le plaisir et l’estime de soi. Les questions de motivation sont également centrales, puisqu’il est question d’abandon. Pour cette notion de motivation, nous mobilisons également des auteurs issus des mêmes disciplines afin de proposer un modèle de la motivation en formation. Dans cette thèse, nous cherchons à comprendre de quelle manière est vécue et perçue la dimension socio-affective en FOAD. Nous nous demandons alors quels sont les facteurs socio-affectifs expliquant l’abandon en formation à distance, ou inversement la persévérance ? Sont notamment questionnés l’importance des interactions dans (avec les enseignants et autres apprenants) et en dehors (avec l’entourage proche) du dispositif de formation, et les facteurs individuels des apprenants.


 Pour télécharger la thèse cliquez ici

Union Européenne - En Aquitaine Préfecture d'Aquitaine Conseil Régional d'Aquitaine MICA Université Bordeaux 3

Le projet RAUDIN est cofinancé par l'Union européenne. L'Europe s'engage en Aquitaine avec le Fonds européen de développement régional.