Actualités
  • Recent Posts


    Ministère : Réforme de la PAC 2014-2020

    Stéphane LE FOLL, ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la for&ec...


    [En savoir plus]


    Chine : Inauguration de la 1ère Maison Sud Ouest France

    Jean-Pierre Raynaud, vice-président du Conseil régional d’Aquitaine en charge de...


    [En savoir plus]


    Planete-Bordeaux : Le nouveau site Internet !

    Le Syndicat des appellations Bordeaux et Bordeaux Supérieur, plus numériquement connu ...


    [En savoir plus]
  • Agreste : Foncier agricole en Aquitaine

    mai 10, 2012

    D'après les résultats des Recensements Agricoles 2000 et 2010, Agreste Aquitaine a publié au mois de mai, sa 51e fiche "Analyses et Résultats" intitulée : "Foncier agricole en Aquitaine : un devenir qui interpelle".

    Retrouvez l'ensemble des résultats ci-contre : (984 Ko)

    Plus d’un hectare par heure a perdu son usage agricole au cours de la dernière décennie en Aquitaine. Au total, 96 000 hectares de terres ont quitté le giron de l’agriculture depuis 2000, 170 000 hectares depuis 1988.
    Cette régression des espaces agricoles est deux fois plus marquée en Aquitaine que dans le reste de l’hexagone. Avec seulement 5 % des surfaces agricoles nationales, l’Aquitaine pèse à elle seule pour 12 % de la déprise agricole française.
    Démographie, urbanisation, artificialisation, déprise, mise en réserve, contribuent à ce recul. L’Aquitaine attire et va continuer
    d’attirer. D’ici 20 ans, la région comptera 400 000 aquitains de plus. S’il va falloir les nourrir, il faudra surtout les loger. Au rythme
    actuel, ce sont 150 000 hectares qui seraient nécessaires. Parallèlement, deux tiers des chefs d’exploitation de plus de 55 ans ne connaissent pas leur successeur. A la tête de petites exploitations, individuelles et peu spécialisées, ils valorisent 16 % de la surface agricole régionale, soit près de 200 000 hectares.
    Préserver et transmettre… en matière de foncier agricole, des questions se posent. Un devenir qui interpelle.

    Au sommaire de cette fiche :
    1. L'agriculture a perdu un hectare par heure depuis l'an 2000
         - Un assolement modifié
         - L'élevage perd du terrain
         - Régression du vignoble et progression des fruits à coque
    2. Que sont les terres devenues ?
         - Artificialisation, le premier contributeur…
         - L'Aquitaine attire
         - La petite maison dans la prairie
         - De plus en plus loin et sur des terrains de plus en plus grands
    3. Transferts d'usage, abandon et mise en réserve
         - Une certaine forêt progresse…
         - Spécialisation et simplification des systèmes d'exploitations
         - Associés à des changements de pratiques
         - Ou de mises en réserve
    4. Quels espaces agricoles pour demain ?
         - Prolongement de tendance : le plafond
         - La rupture en rural : le plancher
    5. Une transmission à deux vitesses ?
         - Aquitaine : un avenir incertain pour 1 hectare sur 6
         - Risque de perte de terres en Dordogne et Lot-et-Garonne
         - Un dirigeant sur trois a déjà un successeur 
         - "Préserver et transmettre"


    Contact :
    Agreste – Direction Régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt
    Service régional de l'information statistique, économique et territoriale
    51, rue Kiéser
    33077 Bordeaux cedex
    05 56 00 42 09 – contact.srise.draaf-aquitaine@agriculture.gouv.fr

    Source :

    Agreste Aquitaine, "
    Foncier agricole en Aquitaine : un devenir qui interpelle", Analyses et Résultats N°51, mai 2012 par DRAAF (Dir. de publication : Jean-Pierre Morzières)



    0 commentaire



    Postez vos commentaires !

       

    Votre commentaire :