Actualités
  • Recent Posts


    Ministère : Réforme de la PAC 2014-2020

    Stéphane LE FOLL, ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la for&ec...


    [En savoir plus]


    Chine : Inauguration de la 1ère Maison Sud Ouest France

    Jean-Pierre Raynaud, vice-président du Conseil régional d’Aquitaine en charge de...


    [En savoir plus]


    Planete-Bordeaux : Le nouveau site Internet !

    Le Syndicat des appellations Bordeaux et Bordeaux Supérieur, plus numériquement connu ...


    [En savoir plus]
  • Etude 2012 : Le marché immobilier rural en 2011

    mai 30, 2012

    À partir de l’observation du marché foncier rural 2011, la FNSafer alerte sur la baisse des installations agricoles et sur le manque de transparence du marché, rendant possible une concentration accélérée des exploitations.

    L’agriculture redevient un sujet d’actualité. La société mesure l’importance stratégique des espaces naturels, agricoles et forestiers, tant pour l’alimentation, la qualité des paysages, que pour la préservation des ressources naturelles et le stockage du carbone.

    La Fédération nationale des Sociétés d'aménagement foncier et d'établissement rural (FNSafer), depuis près de 10 ans, alerte sur l’indispensable protection des espaces agricoles et naturels. Aujourd’hui, à partir de l’observation du marché foncier, elle souligne :
    - Les difficultés de l’installation, notamment hors cadre familial ; structurellement, les surfaces vendues libres se restreignent, rendant l’installation hors cadre familial plus difficile d’autant que le bâti libre intéresse citadins et ruraux non agricoles.
    - L’importance croissante du marché des locations et des reprises de parts de société dont les Safer ne sont pas souvent informées. Ce manque de transparence ne permet pas de bien appréhender le phénomène de concentration des exploitations agricoles. Cette évolution pourrait préparer un terrain propice à la prise de contrôle des exploitations les plus profitables par des investisseurs étrangers à l’agriculture. Le caractère familial de l’agriculture française reculerait.

    Dans ce contexte, il faut remarquer le travail des Safer. En 2011, elles ont réussi à orienter 26 000 hectares en faveur de l’installation, plus que pour l’agrandissement.
    Les Safer ont développé une observation fine du territoire. Elles contribuent à une meilleure connaissance des valeurs foncières. Désormais, elles publient conjointement avec le Ministère en charge de l’agriculture l’évolution des prix des terres et des vignes. Cette année, elles livrent un nouvel indice annuel de l’évolution du prix des forêts. Elles proposent aux collectivités à travers Vigifoncier.fr, de suivre le marché foncier rural « en direct », avec la possibilité de l’infléchir. Une collectivité sur six a déjà souscrit à ce service.

    Les Safer, en s’ouvrant à l’ensemble de l’espace rural, sont devenues l’opérateur foncier des espaces naturels et ruraux dont la préservation relève de leur cœur de métier. Elles agissent sous le contrôle attentif de l’État. En concertation avec les collectivités locales, les associations agréées de protection de l’environnement et les organismes et syndicats agricoles, elles orientent les sols vers leur meilleur usage en regard des politiques menées sur les territoires.

    Téléchargez ci-contre le communiqué de presse : (44 Ko)
    Téléchargez ci-contre le résumé de l'étude : (716 Ko)


    Contact :
    Responsable communication : Fabienne Marion – 01 44 69 86 37
    Chargée de communication : Delphine Golfier – 01 44 69 86 09

    Source :
    Safer, "Communiqué de presse : L’exploitation agricole familiale menacée ?", le 30 mai 2012



    0 commentaire



    Postez vos commentaires !

       

    Votre commentaire :